• Le Diocèse
  • Les Congrégations
  • Les Congrégations Féminines
  • Société de Marie Réparatrice (s.m.r.) (1866)

Société de Marie Réparatrice (S.M.R.) (1866)

Émilie de Presle est née en Belgique le 11 Octobre 1818. Sa délicatesse naturelle développe très vite en elle le sens aigu du péché et du pardon de Dieu. Par esprit d’obéissance, selon la coutume de l’époque, elle accepte de se marier, à l’âge de 19 ans, bien que déjà elle sentait un premier appel à la vie religieuse. De cette union naissent quatre enfants. Veuve à 29 ans, elle se consacre à ses enfants et à la visite des pauvres.


Le 8 décembre 1854, c’est la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception par le Pape Pie IX (1792-1878). Alors qu’Émilie est en prière, elle vit une forte expérience spirituelle. Elle comprend que Marie lui demande de la remplacer sur la terre auprès de Jésus vivant dans l’Eucharistie pour l’entourer de respect, d’adoration et d’amour. Le nom choisi pour la congrégation est Société de Marie Réparatrice et elle prend le nom de Marie-de-Jésus.


Les fondations se succèdent en France et à l’étranger dans une vingtaine de pays, en Inde en 1860, à l’île de La Réunion en 1863, en Italie en 1865 et à l’île Maurice en 1866.

  • Supérieure Régionale
    Sœur Elisabeth Chasteau s.m.r.
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Maison Régionale
  • 296, Route Royale, Rose-Hill
  • Tel: 464-8876

Les communautés

Maison Régionale

296, Route Royale, Rose-Hill


Tel: 464-8876 ; Fax: 454-0537


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Petite Communauté de Rose-Hill

232, (bis) Route Royale, Rose-Hill


Tel : 466-9367

Communauté des sœurs aînées

 

296, Route Royale, Rose-Hill

Tel : 454-3783

Communauté de Rivière-Noire

La Balise, Morcellement Majo, Rivière-Noire


Tel : 483-6221

Chronologie

1866

C’est sur l’invitation de Mgr Michael Adrian Hankinson, évêque de Port-Louis, que Mère Marie-de-Jésus délègue 3 religieuses à l’île Maurice pour prendre en charge un orphelinat de la Mission indienne. Elles s’installent à Saint-François, un faubourg dans l’est à Port louis. D’autres activités viennent s’y ajouter. Des vocations naissent. La communauté s’agrandit.

Les sœurs s’installent à Rose Hill. Plus tard d’autres fondations suivront, à Mahébourg, Rodrigues, Rivière Noire et Pointe aux Sables. Elles sont engagées dans l’évangélisation, la pastorale paroissiale et diocésaine. Depuis juillet 2012, le noviciat international de l’Afrique et des îles de l’océan Indien est à Nairobi.

1918

2003

Une nouvelle structure à deux niveaux est établie, régional et interrégional. Ces deux instances forment la Conférence de l’Afrique et des îles afin de favoriser une plus grande participation des sœurs dans les divers pays, avec un plus grand partage des responsabilités. Les trois régions sont : Ouganda/Kenya, Congo, Madagascar et Maurice/Rodrigues. Depuis 2011, elles ont chacune une supérieure régionale et trois collaboratrices. Pour Maurice /Rodrigues, la Maison régionale sera dans le bâtiment nouvellement construit à côté de la chapelle du Montmartre. Le Montmartre Mauricien avec sa chapelle dédiée au Sacré-Cœur est un haut lieu de prière et d’adoration du Saint-Sacrement. Depuis le 1 er janvier 2013, l’animation de la chapelle a été confiée au diocèse.

La communauté de Rodrigues a fermé ses portes en décembre 2019. Les communautés de Maurice comptent 14 religieuses : 9 Mauriciennes, 1 Rodriguaise, 1 Ougandaise et 3 Réunionnaises.

2020

1866

C’est sur l’invitation de Mgr Michael Adrian Hankinson, évêque de Port-Louis, que Mère Marie-de-Jésus délègue 3 religieuses à l’île Maurice pour prendre en charge un orphelinat de la Mission indienne. Elles s’installent à Saint-François, un faubourg dans l’est à Port louis. D’autres activités viennent s’y ajouter. Des vocations naissent. La communauté s’agrandit.

1918

Les sœurs s’installent à Rose Hill. Plus tard d’autres fondations suivront, à Mahébourg, Rodrigues, Rivière Noire et Pointe aux Sables. Elles sont engagées dans l’évangélisation, la pastorale paroissiale et diocésaine. Depuis juillet 2012, le noviciat international de l’Afrique et des îles de l’océan Indien est à Nairobi.

2003

Une nouvelle structure à deux niveaux est établie, régional et interrégional. Ces deux instances forment la Conférence de l’Afrique et des îles afin de favoriser une plus grande participation des sœurs dans les divers pays, avec un plus grand partage des responsabilités. Les trois régions sont : Ouganda/Kenya, Congo, Madagascar et Maurice/Rodrigues. Depuis 2011, elles ont chacune une supérieure régionale et trois collaboratrices. Pour Maurice /Rodrigues, la Maison régionale sera dans le bâtiment nouvellement construit à côté de la chapelle du Montmartre. Le Montmartre mauricien avec sa chapelle dédiée au Sacré-Cœur est un haut lieu de prière et d’adoration du Saint-Sacrement. Depuis le 1 er janvier 2013, l’animation de la chapelle a été confiée au diocèse.

2020

La communauté de Rodrigues a fermé ses portes en décembre 2019. Les communautés de Maurice comptent 14 religieuses : 9 Mauriciennes, 1 Rodriguaise, 1 Ougandaise et 3 Réunionnaises.